Une partie de jambes en l’air !

Classé dans : Troubles | 0

Mettre les jambes en l’air a deux avantages : mieux faciliter la circulation veineuse et aussi tendre la colonne vertébrale selon le type d’exercice.

Circulation veineuse

Tout le monde connait le principe de la pesanteur qui attire les masses et liquides vers le sol. Notre corps y est soumis et particulièrement nos viscères et nos liquides comme le sang. Ce dernier, quelques fois plombé par le cholestérol ou d’autres problématiques qui « encrassent les tuyauteries » a beaucoup de mal à circuler et raison de plus quand on lui demande de remonter au cœur par la voie veineuse.. ce qui engendre des varices, des jambes lourdes, gonflées.

Les veines sont composées de valvules qui agissent comme des portes qui ne s’ouvrent que dans un sens, c’est à dire pour une ouverture vers le haut. Mais un sang englué entrave cette ouverture ce qui engendre des « bouchons » sanguins.

img_artvein

 

 

Il existe des relais cardiaques pour faciliter cette « circulation veineuse » comme

  • la pompe de la plante des pieds d’où cette suggestion de marcher pieds nus sur le sable, sur les galets ou dans l’herbe.
  • Les muscles et particulièrement celui des cuisses (le plus gros du corps) car cette « éponge » sanguine se contracte et se dilate à chaque effort donc aide à la propulsion du sang
  • le diaphragme, notre second cœur, qui compresse les éponges sanguines des viscères et des poumons
  • la souplesse des vaisseaux sanguins et particulièrement des capillaires qui représentent entre 70 et 80 % des 100 000 km de notre tuyauterie.

Si je vous propose « une partie de jambes en l’air » c’est pour faciliter cette circulation veineuse. Bien entendu il sera bon aussi de veiller à la nourriture, de prendre des compléments alimentaires à base de marron d’Inde, de vigne rouge, de fragon épineux, d’hamamélis…

Egalement je vous invite à terminer vos douches chaudes par un arrosage d’eau fraiche sur vos jambes. Voir à ce sujet l’article suivant concernant « la douche naturo » en cliquant ICI.

 

Comment s’y prendre pour cette « partie de jambes en l’air « ?

Allongez vous sur le dos, surélevez votre bassin de 5 à 7 cm, et au besoin calez vous les reins avec une serviette pour éviter une cassure.

Là vous faites du vélo avec vos jambes. Certes, vous ne verrez pas le paysage défiler mais vous faciliterez la circulation veineuse, vous irriguerez davantage votre cerveau et votre thyroïde.

Profitez-en pour faire basculer votre bassin à droite et gauche après avoir joint vos genoux. Vous pouvez aussi écarter les jambes afin d’assouplir les articulations des hanches. Bien entendu, ces mouvements ne s’effectuent que si aucune douleur se présente.

Faites de longues respirations par le ventre : lorsque vous inspirez, gonflez votre ventre et élevez vos jambes. Il se formera alors une dilatation du circuit sanguin du ventre et cela « aspirera » le sang.

Puis lorsque vous expirez, faites l’inverse : rentrez votre ventre en rabaissant vos jambes, cette compression du ventre va refouler le sang vers vos jambes.

En associant cette gymnastique à une alimentation moins riche en graisse, à des douches fraîches, à un nettoyage du sang en buvant de 1 à 1 litre ½ d’eau par jour, (sauf en cas de problème cardiaque car boire augmente la volémie : volume du sang), en faisant une bonne cure de détoxination avec transpiration, selles quotidiennes, uriner… vous retrouverez la légèreté de vos jambes et une circulation sanguine plus fluide.

Voilà une bonne « partie de jambes en l’air » qui ne peux que vous faire du bien ! Et … plusieurs fois par jour afin d’entretenir le moral aussi !

C’est une vraie responsabilité que de « Prendre son pied » tout(e) seul(e) ! Pour une fois, vous n’aurez pas la tête dans les nuages !

 

Elongation de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est l’axe principal autour duquel les « haubans » musculaires sont répartis régulièrement. En outre, dans la colonne vertébrale et autour se situent les nerfs sympathiques (para et ortho) qui reçoivent et envoient les ordres entre le cerveau et les organes.

Si la colonne vertébrale est pincée ou tordue, les informations ont du mal à passer ou ne passent plus du tout ce qui engendre des problèmes organiques. D’autres conséquences peuvent être aussi soulevées comme des douleurs de nerf sciatique par exemple.

L’élongation de la colonne vertébrale a pour objet de la remettre dans l’axe et ainsi de fluidifier les informations transmises.

Pour cela, je vous invite à vous suspendre par les pieds, la colonne sera ainsi détendue contrairement au tassement vers le bas qu’elle avait jusqu’alors.

SAM_2031 - copie

Mais cette action devra se faire en douceur. En effet, demander au sang d’inverser rapidement son circuit (les veines seront alors pour un flux descendant et les artères un flux montant!) peut avoir des effets sur la dilatation des vaisseaux.

Je dispose d’une « table » prévue à cet effet : vos chevilles sont délicatement fixées en position debout puis vous basculez en arrière jusqu’à l’horizontale dans un premier temps. Après quelques instants de repos, vous basculez doucement encore jusqu’à une inclinaison de 30 ou 45 degrés. Dès à présent vous pouvez commencer à « jouer au serpent » en vous ondulant. SAM_2032 - copie

 

Vous pouvez également basculer davantage jusqu’à la verticale où là vous pourrez vous contorsionner en spirale. Vous vous « tordrez  » (pas spécialement de rire !). Cette position ne durera que très peu de temps et vous remonterez doucement en position horizontale. Là vous y resterez une minute ou deux le temps que votre circulation sanguine se rétablisse.

SAM_2033 - copie

 

 

 

Vous pouvez refaire cet exercice plusieurs fois mais tout en douceur et faire toujours quelques minutes de repos à chaque position horizontale.

A la fin de l’exercice, vous vous sentirez nettement plus souple, votre cerveau aura été irrigué ainsi que votre thyroïde.

Régulièrement, il est bon de faciliter la circulation sanguine, d’étendre la colonne, ceci afin de relancer les organes à la base de notre vitalité et d’étirer les muscles dorsaux.

Vous en concluerez qu’« une partie de jambes en l’air » est vraiment bénéfique !

Cet exercice n’est pas conseillé aux personne en hypertension, thromboses, Morbus Basedow (hyperthyroïdie) , épileptiques  femmes enceintes (ça va de soi!), aux personnes opérées de la colonne…comme indiqué sur le document remis lors de l’achat de cette « table ».

 

……….

Photo d’accueil : http://maman.com/article/top-10-trucs-de-grand-mere-pour-tomber-enceinte-80

Laissez un commentaire