L’achillée millefeuille (Achillea Millefolium)

Classé dans : Plantes et HE | 0

Un bon cicatrisant, un parfum de camomille, une méthode divinatoire, un conservateur de vin…

Achilee1000f-

Les multiples découpures de ses longues feuilles ont valu à cette plante le nom de « mille feuilles ».

En y regardant de plus près, on constate aisément l’image d’une cicatrice : la raie du milieu et ses folioles nous ramène à la théorie des signatures (qui n’est qu’une théorie !). En effet, cette plante est astringente (resserre et contracte les tissus, les capillaires), cicatrisante, hémostatique (favorise la coagulation du sang), vulnéraire (contribue à la cicatrisation des plaies et à la guérison des contusions).

Froisser les feuilles jusqu’à en extraire l’humidité et appliquer sur la plaie mais éviter d’exposer immédiatement la plaie au soleil. Le suc de la plante fraîche est aussi employé sur les gerçures, les crevasses.

Elle améliore aussi la circulation veineuse comme les varices.

Quant aux hémorroïdes, elle s’emploie en bain de siège (faire bouillir une poignée de fleurs dans un litre d’eau).

Achillee_millefeuille

Pour tout problème de troubles circulatoires de la ménopause (jambes lourdes, bouffées de chaleur), les règles douloureuses, l’achillée millefeuille possède une action « progestérone-like » (équilibrant hormonal féminin) : une cuillère à soupe de fleurs infusées pendant 10 mn dans un litre d’eau, pendant 1 à 2 semaines, le soir (jamais sur du long terme). A boire dès que prête et éviter l’utilisation d’ustensiles en fer car la plante contient du tanin. (1)

achillee

Quant au lien avec la camomille, seules les feuilles se ressemblent ainsi que le parfum phosphoré.

« Ce sont les tiges d’une achillée voisine, l’achillée strenutatoire (achilléa ptarmica L.) autrefois médicinale mais peu employée de nos jours, qui, sous le nom de Che Pou fournissaient les 50 baguettes végétales utilisées dans la méthode divinatoire pratiquée en Chine depuis plus de 3000 ans et expliquée dans le célèbre Livre des Mutations le Yi-King » (2)

Enfin, si vous souhaitez conserver votre vin, déposez un sachez de graines dans le tonneau.

L’achillée millefeuille est aussi appelée : herbe aux charpentiers (compte tenu des coups et blessures qu’ils pouvaient se faire ou recevoir), herbe de la Saint-Jean, Herbe aux militaires (même raison que pour les charpentiers et sourcils de Vénus…avant d’avoir accès au…nombril de vénus !

………

(1) extrait du livre : »Sauvages et médicinales » Plantes remèdes pour nos petits maux, de Marie-Claude paume. Edition Edisud – 256 pages format 17 cm x 23 cm

(2) (2) Extrait de : « Secrets et vertus des plantes médicinales », sélection de Reader’s Digest 1977

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *