Respiration, oxygénation

Classé dans : Respiration | 0

Prendre l’air et développer le grill costal

vig_poumons

La PNEUMOLOGIE est l’étude de la technique naturopathique par L’oxygénation. Les bienfaits d’une plus grande ouverture de la cage thoracique, les respirations géométriques, le captage de l’énergie… : savoir respirer est tout un art et l’utilité de l’oxygénation du sang comme l’utilité des mouvements thoraciques sont sans contestation des clés majeures dans l’amélioration d’un état de santé.

Les techniques d’oxygénation sont légion : que ce soit par le contrôle de la respiration, l’essoufflement ou les exercices, la bouteille de PLENT (nous en possédons 2 originales !), respirer c’est prendre la vie à pleins poumons !

L’air de la mer, le grand air de la montagne, celui d’une forêt de pins, le parfum des fleurs…Quand vous respirez, VOUS avez l’air de quoi ?

La vie est un phénomène d’oxygénation continu. Le premier acte de notre existence, le premier réflexe du bébé est l’inspir. C’est un appel à la VIE ! Le dernier acte de notre existence est une expiration.

On peut résister à un mois sans manger, plusieurs jours sans boire mais à peine une minute ou deux sans respirer.

Voyons quelques chiffres : un homme consomme perpétuellement un volume d’air. Pour une moyenne de 5 litres par respiration et 18 respirations par minute, c’est 126 000 litres par 24 heures dont 26 000 litres d’oxygène qui lui sont nécessaires pour assurer sa vie. Malheureusement, le manque d’exercices, la sédentarité, les contractions inconscientes de peur amènent l’atrophie de la cage thoracique.

Le rôle des poumons est primordial. On devrait dire « les rôles ». En effet, les poumons ont une double fonction directe : de nutrition et d’épuration. D’autres fonctions indirectes ne sont pas à négliger : c’est l’assouplissement des articulations thoraciques, ce sont aussi les mouvements diaphragmatiques détendant les viscères et servant de pompe à la circulation sanguine.

Les articulations de la colonne vertébrale, sollicitées par le travail de « soufflet » de la cage thoracique à laquelle elle est liée, s’assouplissent et finissent par prendre le chemin d’un réajustement ce qui facilite l’irrigation des informations qu’envoie la moelle épinière vers les organes via les plexus.

Tout naturellement, quand tout revient « dans l’axe », l’énergie jusqu’alors mal répartie est plus justement réutilisée, redistribuée aux organes nécessiteux. La respiration assouplit les mouvements thoraciques, nourrit, épure et laisse davantage de place au cœur.

Rien n’est un hasard, rien n’est laissé au hasard non plus, la naturopathie est une logique et une cohérence.

pho_boutplent

Oxygénation et nutrition des cellules

Les poumons apportent l’oxygène aux cellules. Cet oxygène va contribuer à la libération de l’énergie de la cellule (A.T.P.). C’est grâce à cette énergie générée que les aliments sont ainsi mieux métabolisés et les déchets cellulaires mieux évacués.

Mais aussi…

La vie nous apporte des idées, des réflexions, le stress…

Le cerveau pensant (cortex), constamment sollicité, étouffe les fonctions du diencéphale (la partie gérant le travail des organes). Ce diencéphale, répondant sans cesse aux sollicitations du corps (envoi d’ordres, fermeture ou ouverture de fonctions organiques…) a besoin de beaucoup d’énergie. Mais cette énergie est indisponible, déjà utilisée par les pensées… Les organes travaillent ainsi en insuffisance, les aliments sont mal dégradés et les toxines stagnent dans les humeurs (liquides).

L’essoufflement, lié à la relaxation, à d’autres mouvements de bio kinésie, à l’hydrologie…permet une recharge plus rapide du diencéphale …

En parallèle, le liquide céphalo-rachidien (L.C.R.) qui est le liquide dans lequel baignent les méninges et qui nourrit le système nerveux, a souvent besoin d’être « redynamisé ». Une bonne oxygénation contribue aussi plus facilement à la nourriture de la cellule nerveuse via le L.C.R.

En outre, la Biokinésie (toujours !) mais aussi les massages, la réflexologie apportent un large complément à une meilleure circulation énergétique.

…….

Rappelons que les poumons ne sont pas les seuls à capter l’oxygène : la peau apporte aussi sa pleine contribution, encore faut-il qu’elle soit un maximum en contact avec l’air ambiant, non pollué. Mais nous sommes tous bien trop souvent habillés… Mais là c’est un autre chapitre !

Nota : Afin d’optimiser les résultats, il est bon de faire une petite restriction alimentaire durant les quelques jours où l’on se décide à développer les bienfaits de l’oxygénation.

……..

photo d’accueil : http://www.tianshang.fr/gerer-le-stress-grace-a-la-respiration-abdominale/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *