La symbolique des évènements

Classé dans : Symboles | 0

CoeurNeige

Une forêt de symboles

Tous ces événements répétitifs, ne sont-ils pas des messages pour nous interpeller ? Un détail du quotidien, une rencontre fortuite, un accident curieux : analyse et traduction.

« La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L’homme y passe à travers une forêt de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers… »

Charles BAUDELAIRE

Même le logo de Natur’hom à sa signification… (pour en savoir plus, cliquez sur : « Qui sommes-nous ? »)

Pourquoi trois PV d’excès de vitesse la même semaine ? Parce que je roule trop vite me direz-vous !
Pourquoi je me suis cogné la tête deux fois aujourd’hui ? Parce que je n’ai pas fait attention !
Pourquoi je viens de zapper deux rendez-vous ces jours-ci ? Je suis distrait !
Pourquoi j’ai eu, depuis deux ans, trois accidents identiques ? Pas de chance !
Pourquoi je rencontre cette personne trois fois cette semaine alors que ça fait dix années que je n’avais plus de contact ? Elle est revenue dans la région, pardi !
Pourquoi….
PARCE QUE la vie vous envoie des messages que vous ne savez (ou ne voulez) pas décoder. Ces réponses toutes faites sont des réponses de matérialistes avec leur part de vérité. Ce module sur les événements permet de prendre un peu de recul et de regarder sa PROPRE vie en spectateur, sans jugement, avec un regard de spiritualiste.
Des messages heureux qui sont là pour nous ouvrir des portes de l’audace ou nous indiquer que le Maître se présente…Des messages plus « ennuyeux » pour nous amener à nous poser, à patienter…
L’événement est décortiqué sous tous ses angles par la « victime » elle-même : où, quand, comment, avec qui…et des mot sont exprimés sur ces images. L’ensemble de l’expression verbale est alors supprimé de son contexte visuel au moment des faits et apprécié par rapport à la propre vie de la « victime », à la même période. Ce ne sont pas tant les réponses qui comptent mais les réflexions sur la compréhension des mécanismes qui sont intervenus au moment des faits, la perception de l’événement lui-même dans ses détails et l’état d’esprit du moment. Ensuite, c’est par la superposition du langage (par rapport à ces événements de « détails ») sur l’image du chemin personnel (dans sa globalité) que l’événement n’est plus vu sous le même angle et cette approche apporte souvent la lumière à qui veut bien la prendre…Les mots révèlent une nouvelle vision du « PARCE QUE » !

Pour le fun, la photo d’en tête est prise sans trucage. Une conducteur s’est trompé de route et a fait demi tour devant la maison, en laissant des traces dans la neige… Vous voyez quoi ? deux coeurs qui s’enlacent ! Je vous laisse le soin de traduire ce message. Bonne journée.

Patrick Chauveau le 03/04/2006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *