Bonne bouff, mal bouff ?

Classé dans : Alimentation, diététique | 0

La nourriture : premier facteur de toxicité

img_fruits

Commençons par la principale source de toxicité et mettons la bonne essence dans le bon moteur ! Les revitalisants, le végétarisme, la dénaturation des aliments, les compatibilités alimentaires, les graines germées, les cures végétales, les vitamines, tout est passé au crible pour bien en comprendre les conséquences des erreurs à ne plus commettre.

La BROMATOLOGIE, ou étude de la technique naturopathique par les aliments, est dite technique majeure car prioritaire, capitale au même titre que les techniques par l’eau et les techniques par les exercices.

La bromatologie s’inscrit dans les trois cures naturopathiques. Elle englobe la diététique, la nutrition et la bio-chimie. Apprendre à y voir clair dans les termes, dans les différents « régimes », intégrer la nourriture dans une hygiène globale, adaptée à chacun, voici ce que VOUS DECOUVRIREZ par l’analyse et l’intégration de la bromatologie dans un concept holistique et sans empirisme.

La diététique est l’art de la restriction et…c’est bien tout un art ! Comment l’appréhender ? Comment suivre le jeûne ou la mono diète ? Comment s’en sortir et quand ? L’étude des carences et les crises curatives…car les lois naturelles ont vite fait de nous rattraper…

La nutrition, quant à elle, c’est l’apport alimentaire correct en fonction des besoins physiologiques. Les revitalisants, ou nutriments de complexes anti carenciels, les minéraux, les ferments, les hormones : un « cocktail » à consommer judicieusement.. VOUS ETUDIEREZ aussi comment les dévitalisants empoisonnent sournoisement l’organisme.

img_crudcolor

Enfin, la biochimie permet de comprendre les différents mécanismes digestifs, les fonctions de la nutrition (digestion, absorption, circulation…), l’utilité des protides, glucides, lipides et aussi la nécessité des nutriments (minéraux et oligo-éléments). C’est aussi l’étude des divers types alimentaires en fonction des organisations digestives (carnivores, herbivores, granivores et frugivores)

La seule loi naturopathique c’est suivre la nature : « Sequare naturam ! » c’est-à-dire tout mettre en œuvre pour développer son autoguérison naturelle et commencer par la révision de son alimentation est une grande sagesse.

Photo accueil : http://www.bonjourdefrance.com/n7/a42.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *