L’histoire de la Naturopathie

Classé dans : Références historiques | 0

Depuis la nuit des temps l’homme utilise la nature pour améliorer son bien-être. Une liste non exhaustive des précurseurs de l’hygiène de vie et de la pédagogie.

Les Egyptiens, Hippocrate, les Romains, Béchamp, Tissot, Knepp, Quinton, Carton, Salmanoff, Durville, Kousmine, Marchesseau…et bien d’autres encore ont oeuvré au quotidien pour sensibiliser l’homme à sa RESPONSABILISATION de sa santé. Un hommage aussi à Philippe DARGERE, un pilier moderne qui nous a quittés bien trop vite…

Depuis la nuit des temps, la santé et la beauté du corps ont bien été souvent une des premières préoccupations de l’Homme.

Les Egyptiens utilisaient les plantes, pour les bains, les enveloppements et le massage faisait partie des rituels familiaux. Puis l’homme a essayé de comprendre, a opéré, décortiqué, comparé..

Hippocrate (459 – 377 avant JC) est le Père incontesté de la Médecine et c’est de lui que vient le fameux « serment » bien souvent bafoué par un serment d’hypocrite… où le poison prend la place du remède.

Les Romains utilisaient l’alternance des bains chauds et des bains froids, le culte du corps prend une place prépondérante, pour la préparation au combat.

Paracelse (1493 – 1541) découvre la théorie des signatures reprise plus tard par Hanneman (1755 – 1843) conçoit l’homéopathie pour essayer de répondre aux échecs et incohérences de la médecine de l’époque.

Claude Bernard (1813 – 1878) est en période charnière entre le matérialisme de la médecine et le vitalisme qui pointe son nez.

Antoine Béchamp (1816 – 1908) découvre la microbilogie des mutations, Jean Tissot(1870 – 1950) confirme la thèse , Georges Lakhovski (1869 – 1942) utilise les ondes de résonnance, Louis-Claude Vincent (1906 – 1988) met au point la Bio-électronique, l’abbé allemand Kneipp (1821 – 1897) fut célèbre pour ses cures d’eau froide, Llya Mtechnikoff (1845 – 1916) découvrit les mécanismes des défenses immunitaires, Louis Khune (1844 – 1907) est célèbre pour les fameux bains de siège dérivatifs, Réné Quinton (1867 – 1926) mit au point la transfusion à base d’eau de mer, Bernarr Mac Fadden (1868 – 1955) était adepte inconditionnel du culturisme, Paul Carton (1875 – 1947) entre dans un courant hygiéniste, c’est le père du naturisme, Alexandre Salmanoff (1875 – 1964) démontra les bienfaits de la capillothérapie ou l’hydrothérapie chaude, Henri Durville (1887 – 1963) fut célèbre pour ses applications du magnétisme…

Et là grande première : naissance de la Sécurité Sociale (1930), sociale : oui parce que les biens portant paient pour les malades et la sécurité parce que les soins sont gratuits ! Sauf que l’on oublie très vite la RESPONSABILISATION !

En 1902, la Naturopathie est institutionnalisée dans les Universités américaines comme l’ostéopathie et l’homéopathie.

Catherine Kousmine (1904 – 1992) met au point et applique les principes alimentaires.

Pierre-valentin Marchesseau (1910 – 1994) définit la microbiologie des résistances, que le corps peut se défendre s’il est dans le milieu ad hoc et qu’il dispose d’un bon « terrain ». Il fait un admirable travail de synthèse et ouvre la première école en France.

1927 : douze écoles sont déjà ouvertes aux U.S.A. !

1939 : en Allemagne : reconnaissance de la profession de « Heilprktiker » ou autrement dit : « Praticien de santé « .

Le relais fut passé à Philippe et Chantal Dargère (Ecole Univers). Comme en tous temps,la vérité dérange et le succès fait des jaloux, des envieux et les attaques sont nombreuses, les contrôles, les pressions…

Mais le couple garde la tête haute et l’école fait le plein.

Quand brutalement, on découvre une tumeur au cerveau de Philippe…Il nous quitte le 7 décembre 2010, quelques jours avant la date anniversaire du décès de Marchesseau ! Il a semé, nous récolterons.

« – Quand l’élève est prêt, le Maître se présente ! » mais le Maître est reparti !… et c’est bien dommage, un bon pédagogue, humaniste, faisant appel au bon sens et à la physiologie.

dargere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *